Mercoledì, 16 Agosto 2017
Martedì 24 Febbraio 2015 17:24

Le sentiment russe au sujet de la Crimée (Vladimir Zelinsky)

Valuta questo articolo
(0 voti)

L’histoire ne fait pas le jeu de nos songes et de nos projets. La réponse de l’avenir à nos problèmes est toujours énigmatique. Mais dans la situation présente de l’Ukraine, ce n’est peut-être le cas.


« Dis-moi de qui est la Crimée, je te dirai qui tu es », affirme le professeur Andreï Zoubov, l’historien. La Crimée est devenue de nos jours comme un test pour une nouvelle définition des deux identités russes. L’une étant définie par le soutien inconditionnel, l’autre par le rejet absolu de tout ce qui s’est passé entre l’Ukraine et la Russie depuis un an. Les favorables jouissent d’une forte majorité, mais les contraires peuvent aussi faire entendre leur voix. La vie publique russe est profondément scindée en deux parties inégales qui ne s’écoutent pas. Le dialogue suppose la diversité des opinions, mais demande que la façon de les exprimer soit compréhensible des deux côtés.
En Russie, la division ne passe pas seulement à travers les signes (le ruban de St-George pour les uns, la couleur du drapeau jaune-bleu pour les autres), elle oppose également les intellectuels et les « masses » (tradition de longue date !), elle brise les vieilles amitiés, parfois même les familles. Elle fait exploser les paroles dont le sens se dissout en deux moitiés hostiles dont une, issue d’une fraction du « choix européen » adhère au langage de la communauté internationale. Une communauté qui s’indigne de l’annexion illégale (ou de l’Anschluss, pour parler sans ambages) de la Crimée, de la violation du traité de Budapest, des cadavres des soldats russes envoyés dans l’est de l’Ukraine et ensevelis en clandestinité, des chaînes de télévision zombies, etc.
Or, les mêmes choses peuvent être tournées dans un sens opposé. « La Russie agenouillée qui se met debout », appelons-la ainsi, qui possède presque tous les moyens de communication à l’exception d’Internet, crie à haute voix contre le coup d’État illégal de Kiev et la junte « fasciste » manipulée par Obama et Merkel bombardant Donetsk, exalte la terre russe et sacrée en Crimée où avant de baptiser la Rus’le grand prince Vladimir aurait reçu le baptême. Le mur passe à l’intérieur des paroles et des événements. Dis-moi de quelle partie tu es… Je ne te -demande plus qui a abattu l’avion -malaisien en juillet 2014. En fait, il s’agit des nostalgies passionnées qui optent et s’affrontent entre deux promesses : d’un côté, l’Europe avec la dignité du bien-être et des lois respectées ; de l’autre, l’Empire honteusement perdu, l’armée qui fait peur au monde entier, les valeurs spirituelles russes. Cette division est très particulièrement ressentie dans l’Église orthodoxe russe qui a presque une moitié de ses paroisses en Ukraine, divisées aussi entre les partisans de Moscou et le songe de l’indépendance.
La chute des prix du pétrole et les sanctions ont abaissé très visiblement le niveau de vie des pauvres et même de la classe moyenne, mais en Russie les idées et les passions ont leurs raisons que l’esprit souvent ne connaît pas. La statistique dit que plus de 80 % soutiennent la politique actuelle, mais cette donnée est fragile. La séparation complète du coût de la vie et de l’orgueil patriotique de l’homme de la rue pour son gouvernement n’est en tout cas pas destinée à être éternelle. Il y a un siècle, la Pologne, comme la Finlande, était une partie inaliénable de l’Empire russe. Comme l’Algérie de la France. Il y a trente ans, personne ne pouvait imaginer la dissolution de l’URSS. L’histoire ne fait pas le jeu de nos songes et de nos projets. La réponse de l’avenir à nos problèmes est toujours énigmatique. Mais dans la situation présente de l’Ukraine, ce n’est peut-être le cas.

Vladimir Zelinsky


(La Croix, 17.2.15)

 

Ultima modifica Martedì 24 Febbraio 2015 17:34
Fausto Ferrari

Fausto Ferrari

Religioso Marista
Area Formazione ed Area Ecumene; Rubriche Dialoghi, Conoscere l'Ebraismo, Schegge, Input

Iscriviti alla Newsletter per ricevere i nostri "Percorsi Tematici" e restare aggiornato sui migliori contenuti del nostro sito